Dans la course acharnée entre les grandes villes du monde pour savoir qui peut décarboniser en premier, Paris devrait accélérer assez rapidement loin de ses rivaux. Après avoir battu Londres pour établir un système de partage de vélos publics en 2007, par exemple, Paris lance désormais un service de covoiturage 100% électrique «flottant». Bravo!

Le mois prochain, 500 voitures entièrement électriques Renault Zoe débarqueront dans les rues parisiennes, largement distribuées dans toute la ville, disponibles à la location 24h / 24 et 7j / 7. Le programme, appelé Zity, est disponible en libre-service à l’aide d’une application mobile gratuite. Il s’appuie sur le taux inhabituellement élevé de covoiturage de 20% de Paris, mais des défis subsistent: un système similaire à Paris, appelé Autolib ‘, a fermé ses portes en 2018, tandis qu’à Londres, deux systèmes similaires, Bluecity et DriveNow, ont récemment fermé leurs portes.

Le programme Zity est une joint-venture entre le Groupe Renault, qui, comme l’entreprise partenaire Nissan a été un pionnier des véhicules électriques, et Ferrovial, l’un des principaux opérateurs d’infrastructures et prestataires de services urbains au monde. En fait, le projet parisien fait suite à un précédent partenariat Renault-Ferrovial à Madrid, qui a débuté il y a trois ans.


Zity, affirme que le partenariat Renault-Ferrovial «offre une flexibilité proche de celle de posséder un véhicule privé». En principe, en utilisant une application, les utilisateurs peuvent voir quelle Renault Zoe est la plus proche d’eux et réserver la voiture instantanément. Quand ils arrivent à la voiture, elle peut être déverrouillée via l’application. Pour mettre fin à la location, le véhicule doit être stationné à Paris, sur tout parking public hors sol et verrouillé. L’opération prend quelques secondes.

En termes de tarif minute par minute, le coût est d’environ 35 cents la minute (Groupe Renault)

Les 500 berlines compactes Renault Zoe ont cinq places et sont équipées d’une caméra de recul et de capteurs de stationnement, d’un GPS, d’un système d’infodivertissement à écran tactile et d’un régulateur de vitesse. Des sièges enfants sont disponibles dans certains véhicules et ceux qui en sont équipés peuvent être identifiés via l’application mobile.

Zity propose des tarifs «compétitifs» pour les palourdes, adaptés aux besoins sans frais d’inscription ou d’abonnement. Zity propose un menu de tarifs, comprenant par minute, une durée fixe (quatre, huit ou 24 heures), ou des crédits horaires avec des «packs économiques». Grâce à l’option «stand-by», Zity permet également de garder le véhicule lorsque vous devez vous garer pendant une courte période sans encourir de frais supplémentaires.

En termes de tarif minute par minute, le coût est d’environ 35 cents la minute. Cependant, Zity testera également des prix flexibles, basés sur l’offre et la demande. Ainsi, le prix par minute variera entre 31 cents et 21 cents selon que la voiture est utilisée aux heures de pointe ou en pleine nuit.

Les niveaux de batterie seraient «garantis». La technologie embarquée sur la Renault Zoe Zity devrait permettre d’afficher en temps réel toutes les informations du tableau de bord, y compris le niveau de batterie. Le plan est que, si la batterie tombe en dessous du niveau minimum requis, le véhicule n’est plus disponible à la location et est rapidement pris en main par les équipes Zity pour le recharger. En plus d’offrir une grande liberté de mouvement à l’intérieur et à l’extérieur de la zone couverte par le service (région parisienne et Clichy), l’efficacité du dispositif Zity devrait se traduire par des recharges moins fréquentes et donc plus de véhicules disponibles dans la rue.

De plus, «grâce à une plateforme informatique hautement compétitive et à un algorithme qui analyse en permanence l’utilisation des véhicules», Zity peut identifier les zones où la demande d’autopartage est la plus élevée et peut repositionner intelligemment les véhicules dans la ville après l’entretien, afin que les utilisateurs puissent facilement trouver un véhicule.

Gilles Normand, vice-président senior des véhicules électriques et des services de mobilité du Groupe Renault, explique: «Le service d’autopartage électrique Zity en offre flottante présente de nombreux avantages, notamment des horaires de réservation flexibles et la disponibilité des véhicules, au bon endroit sur le bon moment, grâce à une application performante.

«Avec une offre de mobilité plus propre, accessible et durable, Zity répond également aux besoins des villes pour réduire les émissions de CO2 et lutter contre la pollution.»

Ignacio Madridejos, PDG de Ferrovial, ajoute: «Ce partenariat stratégique avec Renault est l’évolution du succès de Zity à Madrid. Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration en apportant l’expérience et la technologie développées. Il a été essentiel pour l’acceptation de l’utilisateur.

«Fournir des solutions de mobilité durable aux citoyens est une priorité dans la lutte contre les défis du changement climatique.»

Paris vise à interdire toutes les voitures à moteur à combustion interne – à savoir, le diesel et l’essence – d’ici 2030.

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *