EDF a acquis une participation majoritaire dans Pod Point dans le cadre d’une nouvelle joint-venture avec Legal & General Capital.

Pod Point a déployé 62 000 points de recharge au Royaume-Uni et son réseau public compte près de 3 000 baies de recharge

L’acquisition s’inscrit dans le projet d’EDF de devenir le premier acteur énergétique de la mobilité électrique en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Belgique; plans qui l’ont vu acquérir le stockage de la batterie et le spécialiste de la recharge EV Pivot Power il y a trois mois. EDF a également lancé son tarif Go Electric en juin 2019, offrant des tarifs d’électricité hors pointe plus bas ainsi que la possibilité d’acheter un chargeur à domicile et de louer un véhicule électrique.

L’acquisition de Pod Point – qui propose une gamme de solutions de recharge et marque le plus gros investissement du groupe EDF sur le marché des VE – permettra de poursuivre sur cette lancée, permettant à EDF de proposer des installations de solutions de recharge dans le cadre de contrats EV visant également à réduire la demande de réseau.

Les données d’EDF suggèrent qu’un réseau à faible émission de carbone, comprenant de nouvelles énergies renouvelables et nucléaires, et le passage des 32 millions de voitures à essence et diesel sur les routes britanniques à l’électricité, éviterait 65 millions de tonnes de CO2 et réduirait l’empreinte carbone globale de la Grande-Bretagne de plus de 10%.

Simone Rossi, PDG britannique d’EDF, a déclaré: «Les véhicules électriques seront essentiels pour réduire les émissions de carbone du Royaume-Uni et lutter contre le changement climatique. Avec l’ajout de bornes de recharge, nous pouvons aider nos clients à réduire leur empreinte carbone et à bénéficier de coûts de carburant inférieurs en optant pour l’électricité. La demande supplémentaire d’électricité des VE exigera des investissements urgents dans la production à faible émission de carbone à partir des énergies renouvelables et du nucléaire.

Erik Fairbairn, PDG et fondateur de Pod Point, a ajouté: «En nous joignant à EDF, nous pouvons faire passer les choses au niveau supérieur et accélérer le déploiement national des points de recharge et faciliter encore plus la conduite électrique des conducteurs à travers le Royaume-Uni. Je suis extrêmement fier de ce que l’équipe de Pod Point a déjà accompli, mais je pense que ce n’est qu’une fraction de ce que nous pourrons désormais faire avec EDF. Nous venons de faire un grand pas en avant pour être à la hauteur de notre mission! »

Pod Point rejoindra les filiales existantes d’EDF, dont Dreev, créée en mai 2019 en tant que joint-venture entre EDF Pulse Croissance et la start-up californienne Nuvve pour explorer des solutions véhicule-réseau, et Izivia, filiale à 100% du groupe EDF spécialisé dans les infrastructures de recharge.

L’acquisition de Pod Point verra également Legal & General, qui détenait 13% de Pod Point, porter sa part à 23% via la nouvelle coentreprise d’EDF. Cette décision s’inscrit dans ses plans d’investir de nouveaux capitaux dans des secteurs alternatifs clés de l’économie qui ont besoin d’innovation et de financement.

John Bromley, responsable des énergies propres chez Legal & General Capital, a déclaré: «Pod Point propose des solutions et des stratégies pratiques et innovantes pour le déploiement des VE afin de soutenir l’ambition du Royaume-Uni d’atteindre zéro émission nette et notre nouveau partenaire permettra à l’entreprise de accélérer ses plans. Avec la COP26 qui se tiendra à Glasgow plus tard cette année, c’est une année importante pour l’action contre le changement climatique et nous sommes ravis de faire partie de la solution. »

Catégories : Uncategorized

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *